Zonage radioprotection

 

La délimitation de zones de travail, définies en fonction de l’exposition potentielle aux rayonnements ionisants, est obligatoire. Elle permet de hiérarchiser les niveaux de dangerosité des lieux de travail dans lesquels sont utilisées des sources de rayonnements ionisants. Elle peut être modifiée en cas de besoin, en fonction de résultats de contrôle, à la suite d’une modification de l’installation, ou après un incident ou un accident. Une signalétique adaptée est à mettre en place.

Le danger radioactif est lié à la présence de sources radioactives (générateurs ou substances). Le risque lié aux rayonnements n’étant pas perceptible, le repérage rigoureux des zones à risque d’exposition et des sources revêt une importance particulière.

Rappelons que des murs ordinaires ou des cloisons ne sont pas un obstacle à la propagation de certains rayonnements ionisants. De plus, ceux-ci peuvent être réfléchis et diffusés par les murs, sols ou plafonds.

 

Réglementation concernant la délimitation de zones

La réglementation définit des zones de travail en matière de radioprotection :

  • Zone contrôlée : zone soumise à une réglementation spéciale pour des raisons de protection contre les rayonnements ionisants et de confinement de la contamination radioactive et dont l’accès est réglementé.
  • Zone surveillée : zone faisant l’objet d’une surveillance appropriée à des fins de protection contre les rayonnements ionisants.

Un arrêté (du 15 mai 2006) précise :

  • les conditions de délimitation de ces zones compte tenu de niveaux de référence correspondant à des doses délivrées en une heure,
  • les règles d’hygiène, de sécurité et d’entretien qui y sont imposées,
  • les règles d’accès et d’affichage.
Exemple d’organisation des zones de travail en radioprotection

Exemple d’organisation des zones de travail en radioprotection

 

Points à retenir concernant les zones de travail réglementées en radioprotection

  • Les conditions d’accès en zones réglementées sont nombreuses (formation, suivi dosimétrique…). L’accès à la zone contrôlée est réservé aux personnes qui ont reçu du chef d’établissement la notice rappelant les risques particuliers liés au poste occupé ou à l’intervention à effectuer, les règles de sécurité applicables et les instructions à suivre en cas de situation anormale.
  • Les consignes de radioprotection ainsi que le nom de la personne compétente en radioprotection (PCR) et du médecin du travail doivent être affichés.
  • Les limites de la zone contrôlée ou de la zone surveillée doivent être correctement matérialisées et signalisées.
  • À l’intérieur des zones surveillées comme des zones contrôlées, les sources utilisées doivent être signalées. L’affichage doit être remis à jour périodiquement et rappeler notamment les risques d’exposition externe, et éventuellement interne, les consignes de travail adaptées à la nature de l’exposition et aux opérations envisagées.
  • À l’intérieur de la zone contrôlée, il peut y avoir des zones spécialement réglementées, soumises à d’autres règles d’accès, et des interdictions d’accès (par risque d’exposition croissant, zone jaune, zone orange et zone rouge).
  • L’étiquetage des substances radioactives pendant leur transport est obligatoire. 

Signalisation du risque radioactif

En matière de signalisation de santé et de sécurité, la réglementation définit des règles a minima (forme, couleur, dimension ou emplacement). C’est au chef d’établissement d’adapter ces règles à la réalité des situations de travail et des risques à signaler dans son entreprise. Quelques exemples couramment utilisés dans le domaine de la radioprotection sont donnés dans le tableau ci-après. 

Pictogramme d’avertissement de présence de matières radioactives ou de radiations ionisantes

Pictogramme d’avertissement de présence de matières radioactives ou de radiations ionisantes

À utiliser pour signaler la présence de matières radioactives ou de radiations ionisantes

 
Symboles de zones de risque radioactif

Panneaux de signalisation de zone

Ne sont donnés ici à titre d’exemple que 6 panneaux. En fonction de la nature du risque à signaler, les messages accompagnant le pictogramme, ainsi que les couleurs, peuvent être intervertis. (voir note en bas de tableau)

 
Bandes de balisage

Bandes de balisage

 

« La signalisation des zones spécialement réglementées ou interdites est établie à partir du schéma de base normalisé (trisecteur conforme à la norme NF M 60-101) de couleur identique à celle de la zone considérée. Les panneaux de signalisation sur lesquels figure ce schéma de base peuvent comporter, si nécessaire, des signes ou inscriptions supplémentaires ». (Arrêté du 15 mai 2006)
La norme française M. 60-101 ne définit que la forme et les proportions du trisecteur utilisé en radioprotection. Les couleurs de signalisation sont définies par la norme NF X 08-003.

Affichage réglementaire d’information

Cet affichage, remis à jour régulièrement, doit comporter notamment les consignes de travail et de sécurité adaptées à la nature de l’exposition aux rayonnements ionisants et aux opérations envisagées. Des exemples existent et sont commercialisés par des entreprises de signalétique.

 

 

Arrêté zonage
Arrêté zonage - ASN.pdf
Document Adobe Acrobat [221.0 KB]
Circulaire arrêté zonage
Circulaire arrêté zonage - ASN.pdf
Document Adobe Acrobat [252.5 KB]

Vous avez des questions ?

Contactez-nous !

 

Radio-Protect

12, rue Lamblardie

75012 Paris

 

09.73.61.78.30

07.86.59.56.44

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.


Appel

Email

Plan d'accès