Est-il utile de protéger le patient du rayonnement diffusé avec un tablier plombé lorsqu’on lui réalise un examen radiologique ou scanographique ?

En radiologie conventionnelle comme en scanographie, la protection d’une zone sensible avec un tablier de protection équivalent plomb n’a de réel intérêt dosimétrique que si le champ exposé est proche de la zone à protéger.
  

Bien sûr, cette protection peut être rassurante pour le patient ou ses parents (et servir de contention pour les tout-petits), donc vous pouvez la mettre dans tous les cas à la condition qu’elle ne nuise pas à l’information diagnostique. 

A plus grande distance du faisceau, la dose est essentiellement due au rayonnement diffusé dans le patient, qu’on ne peut pas atténuer. Mais là encore le tablier peut être rassurant et bien utile comme moyen de contention…

 

Des mesures réalisées sur fantôme anthropomorphe ne nous ont pas permis de mettre en évidence un « effet tunnel » (réflexion par le tablier des rayons X diffusé dans le patient et augmentation de la dose liée à l’utilisation du tablier) qui est parfois évoqué. Par exemple, en radiologie conventionnelle une protection plombée sur les testicules d’un petit garçon est utile pour un examen abdominal (mais attention à ce que le tablier ne cache pas une partie de la zone d’intérêt, ce qui conduirait à devoir refaire le cliché : cas de la radiographie du bassin) mais inutile pour un examen du crâne.


En scanographie, entourer le patient d’un tablier de protection a de l’intérêt, exemple chez l’enfant ou lors d’un examen thoracique chez une femme enceinte, le fœtus étant alors très proche de la zone examinée. Comme dans l’exemple supra cité, attention à ce que le tablier plombé ne cache pas une partie de la zone d’intérêt : disparition des culs de sac pleuraux dans le cas du scanner pulmonaire.   

 

Attention toutefois, l’utilisation d’une protection sur le patient ne dispense pas les  manipulateurs d’appliquer les bonnes pratiques d’optimisation : collimation du champ, réduction du temps de scopie au strict nécessaire, adaptation des kV et des mAs…En scanographie, l’utilisation d’une protection équivalent plomb ne doit pas perturber le système de régulation de courant.


En conclusion, la protection du patient est avant tout une question de bon sens.

 

 

Vous avez des questions ?

Contactez-nous !

 

Radio-Protect

12, rue Lamblardie

75012 Paris

 

09.73.61.78.30

07.86.59.56.44

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.


Appel

Email

Plan d'accès