Le détecteur numérique modifie-t-il la dose au patient en radiologie dentaire ?

Deux types de systèmes numériques sont utilisés en radiographie intra-buccale, panoramique ou céphalométrique. Le premier repose sur une technologie CCD, l'autre sur des phosphores photo-stimulables.


La technique radiographique en numérique doit permettre de délivrer la dose la plus faible au patient tout en conservant l'information utile dans l'image, pour chaque type d'examen.

 

La radiographie intra-buccale numérisée permet de réduire significativement la dose au patient ; certaines études rapportent que, selon le type d'examen, un niveau d'exposition plus faible est requis lorsque l'on ajuste la densité et le contraste par des outils logiciels. C'est un des avantages de l'imagerie numérique, qui permet d'optimiser la qualité de l'image après qu'elle ait été réalisée.

 

Cependant, si l'imagerie numérique permet de réduire les doses, elle risque en pratique d’entraîner une augmentation de la dose au patient. Par exemple : utiliser une qualité d'image supérieure à celle qui est nécessaire, utiliser des temps d'expositions longs de façon injustifiée, répéter des clichés à cause du mauvais positionnement, manque d'intérêt pour la collimation. De plus, du fait d'une taille de détecteur plus faible, plusieurs acquisitions peuvent être nécessaires pour couvrir le même champ qu'avec un film classique.

 

 

Vous avez des questions ?

Contactez-nous !

 

Radio-Protect

12, rue Lamblardie

75012 Paris

 

09.73.61.78.30

07.86.59.56.44

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.


Appel

Email

Plan d'accès